Hohe Qualität und hervorragender Service

Un niveau de qualité élevé et un service hors-pair

Un niveau de qualité élevé et un service hors-pair

La qualité au fil de la chaîne de services

L’ensemble des prestations doit répondre à une qualité supérieure à la moyenne, cela dit, la qualité n’a rien à voir avec le luxe. Des aspects qualitatifs sont, entre autres, un accueil chaleureux, un cordial «bonjour» par tout le personnel, une attention sur l’oreiller, un petit-déjeuner avec des produits locaux bien présentés. Moins c’est plus !

Une preuve de qualité consiste également en une bonne communication, c’est-à-dire un échange entre différents prestataires et personnes impliquées. Si chacun est bien informé, votre hôte se sentira en confiance et aura l’impression d’avoir intégré une unité, d’y être attendu et d'y être le bienvenu.

Des répercussions dans tous les domaines

Un produit touristique cohérent se distingue par le fil rouge qui le traverse tout au long de la chaîne de services. Par exemple, notre hôte pourra visiter la boulangerie, dans laquelle le pain de son petit-déjeuner est fabriqué. D’autre part, il vaudrait mieux ne pas lui proposer chaque jour des excursions hors de la région.

Durable et équitable

Le développement durable et la responsabilité sociale représentent des défis d’avenir pour le secteur du tourisme. Selon le rapport Kuoni 2011, le développement durable est LA tendance du futur.

Les trois piliers du développement durable
Le tourisme intégrant la nature et la culture se base sur les trois piliers du développement durable : la société, l’environnement et l’économie. Il en va d’une forme de tourisme qui préserve le paysage, la culture
authentique et qui soutient l’activité économique régionale. Il est favorable à chacun : le visiteur, la population locale, la nature et la culture.

Les critères du développement durable
Lorsqu’on parle de développement durable dans les prestations touristiques, les principaux facteurs suivants peuvent être pris en compte:
  • la mobilité,
  • la consommation,
  • la collaboration.
Un développement durable coordonné permet un positionnement dans ce secteur.

Tolérable pour la nature, le paysage et la culture
Un produit durable ne doit pas laisser de traces détériorant le paysage.

Recommandations

  • Les chemins balisés pour le vélo, la randonnée, l’équitation, ainsi que les points de départ et d’arrivée pour les descentes de rivières sont aménagés de manière à limiter l’impact sur la nature et le paysage. D’autres trajectoires ne doivent donc pas être considérées.
  • Les sites protégés sont soumis à des directives et la possibilité d’y pratiquer certains sports dépend de l’objectif de protection. Dans le doute, l’Office fédéral de l’environnement fournit ces renseignements
  • Les réserves intégrales, telles que le noyau d’un parc national ou une biosphère ont pour but de laisser la place au développement naturel et l’on n’y pénètre sous aucun prétexte.
  • Entre début avril et mi-juillet, la nature est une « maternité ». Durant cette période, grand nombre d’oiseaux, ainsi que d’autres espèces animales sont sensibles. Pour pratiquer un sport hors des chemins de randonnée, s’il s’avère indispensable, il convient alors d’en parler avec les acteurs locaux de la protection de la nature.
  • Au crépuscule, les activités en forêt ou en lisière devraient être évitées, du moins réduites et l’on ne devrait se déplacer que sur les chemins balisés.
•••••••

Liens utiles

Informations et conseils sur la protection de la nature dans les activités : Office fédéral de l’environnement (OFEV)

Informations sur les sources de conflits dans le sport dans la nature et
les solutions possibles, ainsi que des informations pratiques :
www.natursportinfo.de (seulement en allemand)

Conseils simples à réaliser et bon marché pour l’organisation de manifestations : www.ecosport.ch

Portail de promotion de la mobilité douce portée sur les loisirs et le tourisme (randonnée, vélo, VTT, roller et canoë).
Propositions d’itinéraires, accessibles en transports publics : Suisse mobile
•••••••

Sécurité et hygiène

Accueil à la ferme  du Service de prévention des accidents dans l’agriculture (SPAA).

L’organisation de la sécurité alimentaire


La sécurité alimentaire

Bureau de prévention des accidents bpa.

Pour les prestataires d’agritourisme, Agridea publie et met à jour un guide
Autocontrôle dans la vente directe et la restauration à la ferme